(204) 231-3853
info@maisongabrielleroy.mb.ca ​

From April 1st to May 31st from Wednesday to Saturday from 13.00 to 16.00

From June 1st to August 31st from Monday to Sunday

from 10.00 to 17.00

From September 1st to September 30th from Wednesday to Saturday from 13.00 to 16.00

THE MUSEUM IS OPEN ALL YEAR ROUND TO ACCOMMODATE SCHOOL AND TOURIST GROUPS (ON RESERVATION)

© 2019 La Maison Gabrielle Roy

Site web par: Devigne Design

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

La chronologie de Gabrielle Roy (1909-1983)

1909 - Naissance, le 22 mars, à Saint-Boniface (Manitoba).

1915-1928 - Études à l’Académie Saint-Joseph de Saint-Boniface.

1928-1929 - Études pédagogiques au Winnipeg Normal Institute.

1929-1930 - Premier poste d’institutrice, à Marchand d’abord, puis à Cardinal.

1930-1937 - Institutrice de première année à l’Institut Provencher de Saint-Boniface (école de garçons); parallèlement, activités théâtrales au Cercle Molière.

Été 1937 - Poste temporaire à l’école de la Petite-Poule-d’Eau.

1937-1939 - Séjour en Angleterre et en France; études d’art dramatique; voyages.

1939-1945 - De retour d’Europe, Gabrielle Roy s’installe au Québec et vit des textes qu’elle vend à divers périodiques montréalais tout en entreprenant la rédaction de Bonheur d’occasion; elle habite surtout à Montréal, mais fait de fréquents séjours à Rawdon et à Port-Daniel.

Été 1945 - Publication à Montréal de Bonheur d’occasion.

1947 - La traduction anglaise de Bonheur d’occasion (The Tin Flute) est choisie comme livre du mois de mai par le Literary Guild of America; en juin, achat des droits cinématographiques par Universal Pictures; en août Gabrielle Roy épouse Marcel Carbotte; en septembre, elle est reçue à la Société royale du Canada; en novembre, l’édition française de Bonheur d’occasion obtient le prix Fémina.

1947-1950 - Fin septembre 1947, Gabrielle Roy et son mari partent pour Paris; ils y passeront trois ans; elle fait des séjours en Bretagne, en Suisse et en Angleterre.

1950 - Parution à Montréal de La Petite Poule d’Eau qui, l’année suivante, sera publiée à Paris, et à New York en traduction anglaise (Where Nests the Water Hen).

1950-1952 - De retour de France, le couple s’installe d’abord à Ville Lasalle, puis à Québec, où Gabrielle Roy vivra jusqu’à la fin de sa vie.

1954 - Publication d’Alexandre Chenevert à Montréal et à Paris; l’année suivante, la traduction anglaise paraît sous le titre The Cashier.

1955 - Publication à Montréal et à Paris de Rue Deschambault dont la traduction anglaise paraîtra en 1956 (Street of Riches) et obtiendra le prix du Gouverneur général du Canada.

1956 - Gabrielle Roy reçoit le prix Duvernay.

1957 - Acquisition d’une propriété à Petite-Rivière-Saint-François où Gabrielle Roy passera dès lors ses étés.

1961 - Voyage en Ungava, puis en Grèce avec son mari; à l’automne, parution à Montréal de La Montagne secrète, dont l’édition parisienne et la traduction anglaise (The Hidden Mountain) sortiront l’année suivante.

Hiver 1964 - Séjour en Arizona, où elle assiste à la mort de sa sœur Anna.

1966 - Parution de La Route d’Altamont et de sa traduction anglaise (The Road Past Altamont).

Été 1967 - Publication d’un texte sur le thème Terre des hommes dans un album de l’Expo de Montréal; en juillet, Gabrielle Roy est faite compagnon de l’Ordre du Canada.

1968 - Doctorat honorifique de l’Université Laval.

1970 - En mars, voyage à Saint-Boniface auprès de sa sœur Bernadette mourante; à l’automne, publication de La Rivière sans repos et de sa traduction anglaise (Windflower).

1971 - Gabrielle Roy reçoit le prix David.

1972 - Publication de Cet été qui chantait dont la traduction anglaise paraîtra en 1976 (Enchanted Summer).

1975 - Parution d’Un jardin au bout du monde dont la traduction anglaise sera publiée en 1977 (Garden in the Wind).

1976 - Publication d’un album pour enfants Ma vache Bossie.

1977 - Publication de Ces enfants de ma vie qui obtient le prix du Gouverneur général et dont la traduction anglaise paraîtra en 1979 (Children of My Heart).

1978 - Gabrielle Roy reçoit le prix Molson du Conseil des Arts du Canada; parution de Fragiles Lumières de la terre dont la traduction anglaise sera publiée en 1982 (The Fragile Lights of Earth).

1979 - Publication d’un second album pour enfants, Courte-Queue, qui obtient le Prix de littérature jeunesse du Conseil des Arts du Canada et qui paraît l’année suivante en traduction anglaise (Cliptail).

1982 - Publication de De Quoi t’ennuies-tu, Éveline?

1983 - Mort, à l’Hôtel-Dieu de Québec, le 13 juillet.

1984 - Publication de l’autobiographie intitulée La Détresse et l’Enchantement

 

Les oeuvres de Gabrielle Roy

Sont mentionnés, pour chaque titre :

  1. la première édition en langue française parue au Canada;

  2. la première édition parue en France;

  3. la première édition en langue anglaise parue au Canada, avec son titre et le nom du traducteur;

  4. la première édition parue aux États-Unis; et

  5. l’édition courante en langue française qu’on trouve actuellement sur le marché.

 

Bonheur d’occasion, roman :

  1. Montréal, Société des Éditions Pascal, 1945 [2 vol.];

  2. Paris, Flammarion, 1947;

  3. The Tin Flute, trad. Hannah Josephson, Toronto, McClelland & Stewart, 1947;

  4. New York, Reynal & Hitchcock, 1947;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 50.

 

La Petite Poule d’Eau, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1950;

  2. Paris, Flammarion, 1951;

  3. Where Nests the Water Hen, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1951;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1951;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 48.

 

Alexandre Chenevert, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1954;

  2. Paris, Flammarion, 1955 [sous le titre Alexandre Chenevert, caissier];

  3. The Cashier, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1955;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1955;

  5. Montréal, Boréal, 1995, collection Boréal Compact no 62.

 

Rue Deschambault, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1955;

  2. Paris, Flammarion, 1955;

  3. Street of Riches, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1957;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1957;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 46.

 

La Montagne secrète, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1961;

  2. Paris, Flammarion, 1962;

  3. The Hidden Mountain, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1962;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1962;

  5. Montréal, Boréal, 1994, collection Boréal Compact no 53.

 

La Route d’Altamont, roman :

  1. Montréal, Éditions HMH, 1966; collection « L’Arbre » no 10;

  2. Paris, Flammarion, 1967;

  3. The Road Past Altamont, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1966;

  4. New York, Harcourt Brace & World, 1966;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 47.

 

La Rivière sans repos, roman précédé de Trois nouvelles esquimaudes :

  1. Montréal, Beauchemin, 1970;

  2. Paris, Flammarion, 1972;

  3. Windflower, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1970 [sans lesNouvelles esquimaudes];

  4. Montréal, Boréal, 1995, collection Boréal Compact no 63.

 

Cet été qui chantait :

  1. Québec, Éditions françaises, 1972 [illustrations de Guy Lemieux];

  2. Enchanted Summer, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1976;

  3. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 45.

 

Un jardin au bout du monde, nouvelles :

  1. Montréal, Beauchemin, 1975;

  2. Garden in the Wind, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1977;

  3. Montréal, Boréal, 1994, collection Boréal Compact no 54.

 

Ma vache Bossie, conte pour enfants :

  1. Montréal, Leméac, 1976 [illustrations de Louise Pomminville];

  2. My Cow Bossie, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1988 [mêmes illustrations que dans l’édition Leméac];

  3. dans Contes pour enfant, Montréal, Boréal, 1998.

 

Ces enfants de ma vie, roman :

  1. Montréal, Stanké, 1977;

  2. Paris, Éditions de Fallois, 1994 [préface d’Yves Beauchemin];

  3. Children of My Heart, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1979;

  4. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 49.

 

Fragiles Lumières de la terre, écrits divers 1942-1970 :

  1. Montréal, Quinze, 1978, collection « Prose entière »;

  2. The Fragile Lights of Earth, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1982;

  3. Montréal, Boréal, 1996, collection Boréal Compact no 77.

 

Courte-queue, conte pour enfants :

  1. Montréal, Stanké, 1979 [illustrations de François Olivier];

  2. Cliptail, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1980 [mêmes illustrations que dans l’édition Stanké];

  3. dans Contes pour enfants, Montréal, Boréal, 1998.

 

De quoi t’ennuies-tu, Éveline?, récit :

  1. Montréal, Éditions du Sentier, 1982 [bois gravé et calligraphies de Martin Dufour];

  2. Montréal, Boréal, 1988, collection Boréal Compact no 8 [suivi de Ély! Ély! Ély!].

 

*La Détresse et l’Enchantement, autobiographie :

  1. Montréal, Boréal, 1984;

  2. Paris, Arléa, 1986 [préface de Jean-Claude Guillebaud];

  3. Enchantment and Sorrow, trad. Patricia Claxton, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1987;

  4. Montréal, Boréal, 1988, collection Boréal Compact no 7.

 

*L’Espagnole et la Pékinoise, conte pour enfants :

  1. Montréal, Boréal, 1986 [illustrations de Jean-Yves Ahern];

  2. The Tortoiseshell and the Pekinese, trad. Patricia Claxton, Toronto, Doubleday Canada, 1989 [mêmes illustrations que dans l’édition Boréal];

  3. dans Contes pour enfants, Montréal, Boréal, 1998 [illustrations de Jean-Yves Ahern].

 

Ma chère petite soeur, lettres à Bernadette 1943-1970 :

  1. Montréal, Boréal, 1988 [édition préparée par François Ricard];

  2. Letters to Bernadette, trad. Patricia Claxton, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1990;

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon