La chronologie de Gabrielle Roy (1909-1983)

1909 - Naissance, le 22 mars, à Saint-Boniface (Manitoba).

1915-1928 - Études à l’Académie Saint-Joseph de Saint-Boniface.

1928-1929 - Études pédagogiques au Winnipeg Normal Institute.

1929-1930 - Premier poste d’institutrice, à Marchand d’abord, puis à Cardinal.

1930-1937 - Institutrice de première année à l’Institut Provencher de Saint-Boniface (école de garçons); parallèlement, activités théâtrales au Cercle Molière.

Été 1937 - Poste temporaire à l’école de la Petite-Poule-d’Eau.

1937-1939 - Séjour en Angleterre et en France; études d’art dramatique; voyages.

1939-1945 - De retour d’Europe, Gabrielle Roy s’installe au Québec et vit des textes qu’elle vend à divers périodiques montréalais tout en entreprenant la rédaction de Bonheur d’occasion; elle habite surtout à Montréal, mais fait de fréquents séjours à Rawdon et à Port-Daniel.

Été 1945 - Publication à Montréal de Bonheur d’occasion.

1947 - La traduction anglaise de Bonheur d’occasion (The Tin Flute) est choisie comme livre du mois de mai par le Literary Guild of America; en juin, achat des droits cinématographiques par Universal Pictures; en août Gabrielle Roy épouse Marcel Carbotte; en septembre, elle est reçue à la Société royale du Canada; en novembre, l’édition française de Bonheur d’occasion obtient le prix Fémina.

1947-1950 - Fin septembre 1947, Gabrielle Roy et son mari partent pour Paris; ils y passeront trois ans; elle fait des séjours en Bretagne, en Suisse et en Angleterre.

1950 - Parution à Montréal de La Petite Poule d’Eau qui, l’année suivante, sera publiée à Paris, et à New York en traduction anglaise (Where Nests the Water Hen).

1950-1952 - De retour de France, le couple s’installe d’abord à Ville Lasalle, puis à Québec, où Gabrielle Roy vivra jusqu’à la fin de sa vie.

1954 - Publication d’Alexandre Chenevert à Montréal et à Paris; l’année suivante, la traduction anglaise paraît sous le titre The Cashier.

1955 - Publication à Montréal et à Paris de Rue Deschambault dont la traduction anglaise paraîtra en 1956 (Street of Riches) et obtiendra le prix du Gouverneur général du Canada.

1956 - Gabrielle Roy reçoit le prix Duvernay.

1957 - Acquisition d’une propriété à Petite-Rivière-Saint-François où Gabrielle Roy passera dès lors ses étés.

1961 - Voyage en Ungava, puis en Grèce avec son mari; à l’automne, parution à Montréal de La Montagne secrète, dont l’édition parisienne et la traduction anglaise (The Hidden Mountain) sortiront l’année suivante.

Hiver 1964 - Séjour en Arizona, où elle assiste à la mort de sa sœur Anna.

1966 - Parution de La Route d’Altamont et de sa traduction anglaise (The Road Past Altamont).

Été 1967 - Publication d’un texte sur le thème Terre des hommes dans un album de l’Expo de Montréal; en juillet, Gabrielle Roy est faite compagnon de l’Ordre du Canada.

1968 - Doctorat honorifique de l’Université Laval.

1970 - En mars, voyage à Saint-Boniface auprès de sa sœur Bernadette mourante; à l’automne, publication de La Rivière sans repos et de sa traduction anglaise (Windflower).

1971 - Gabrielle Roy reçoit le prix David.

1972 - Publication de Cet été qui chantait dont la traduction anglaise paraîtra en 1976 (Enchanted Summer).

1975 - Parution d’Un jardin au bout du monde dont la traduction anglaise sera publiée en 1977 (Garden in the Wind).

1976 - Publication d’un album pour enfants Ma vache Bossie.

1977 - Publication de Ces enfants de ma vie qui obtient le prix du Gouverneur général et dont la traduction anglaise paraîtra en 1979 (Children of My Heart).

1978 - Gabrielle Roy reçoit le prix Molson du Conseil des Arts du Canada; parution de Fragiles Lumières de la terre dont la traduction anglaise sera publiée en 1982 (The Fragile Lights of Earth).

1979 - Publication d’un second album pour enfants, Courte-Queue, qui obtient le Prix de littérature jeunesse du Conseil des Arts du Canada et qui paraît l’année suivante en traduction anglaise (Cliptail).

1982 - Publication de De Quoi t’ennuies-tu, Éveline?

1983 - Mort, à l’Hôtel-Dieu de Québec, le 13 juillet.

1984 - Publication de l’autobiographie intitulée La Détresse et l’Enchantement

jeune Gabrielle Roy
Gabrielle ROY portrait Zarov.
Gabrielle ROY | portrait Stanké
Gabrielle ROY by Karsh
 

Les oeuvres de Gabrielle Roy

Sont mentionnés, pour chaque titre :

  1. la première édition en langue française parue au Canada;

  2. la première édition parue en France;

  3. la première édition en langue anglaise parue au Canada, avec son titre et le nom du traducteur;

  4. la première édition parue aux États-Unis; et

  5. l’édition courante en langue française qu’on trouve actuellement sur le marché.

 

Bonheur d’occasion, roman :

  1. Montréal, Société des Éditions Pascal, 1945 [2 vol.];

  2. Paris, Flammarion, 1947;

  3. The Tin Flute, trad. Hannah Josephson, Toronto, McClelland & Stewart, 1947;

  4. New York, Reynal & Hitchcock, 1947;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 50.

 

La Petite Poule d’Eau, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1950;

  2. Paris, Flammarion, 1951;

  3. Where Nests the Water Hen, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1951;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1951;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 48.

 

Alexandre Chenevert, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1954;

  2. Paris, Flammarion, 1955 [sous le titre Alexandre Chenevert, caissier];

  3. The Cashier, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1955;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1955;

  5. Montréal, Boréal, 1995, collection Boréal Compact no 62.

 

Rue Deschambault, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1955;

  2. Paris, Flammarion, 1955;

  3. Street of Riches, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1957;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1957;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 46.

 

La Montagne secrète, roman :

  1. Montréal, Beauchemin, 1961;

  2. Paris, Flammarion, 1962;

  3. The Hidden Mountain, trad. Harry L. Binsse, Toronto, McClelland & Stewart, 1962;

  4. New York, Harcourt Brace & Co., 1962;

  5. Montréal, Boréal, 1994, collection Boréal Compact no 53.

 

La Route d’Altamont, roman :

  1. Montréal, Éditions HMH, 1966; collection « L’Arbre » no 10;

  2. Paris, Flammarion, 1967;

  3. The Road Past Altamont, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1966;

  4. New York, Harcourt Brace & World, 1966;

  5. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 47.

 

La Rivière sans repos, roman précédé de Trois nouvelles esquimaudes :

  1. Montréal, Beauchemin, 1970;

  2. Paris, Flammarion, 1972;

  3. Windflower, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1970 [sans lesNouvelles esquimaudes];

  4. Montréal, Boréal, 1995, collection Boréal Compact no 63.

 

Cet été qui chantait :

  1. Québec, Éditions françaises, 1972 [illustrations de Guy Lemieux];

  2. Enchanted Summer, trad. Joyce Marshall, Toronto, McClelland & Stewart, 1976;

  3. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 45.

 

Un jardin au bout du monde, nouvelles :

  1. Montréal, Beauchemin, 1975;

  2. Garden in the Wind, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1977;

  3. Montréal, Boréal, 1994, collection Boréal Compact no 54.

 

Ma vache Bossie, conte pour enfants :

  1. Montréal, Leméac, 1976 [illustrations de Louise Pomminville];

  2. My Cow Bossie, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1988 [mêmes illustrations que dans l’édition Leméac];

  3. dans Contes pour enfant, Montréal, Boréal, 1998.

 

Ces enfants de ma vie, roman :

  1. Montréal, Stanké, 1977;

  2. Paris, Éditions de Fallois, 1994 [préface d’Yves Beauchemin];

  3. Children of My Heart, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1979;

  4. Montréal, Boréal, 1993, collection Boréal Compact no 49.

 

Fragiles Lumières de la terre, écrits divers 1942-1970 :

  1. Montréal, Quinze, 1978, collection « Prose entière »;

  2. The Fragile Lights of Earth, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1982;

  3. Montréal, Boréal, 1996, collection Boréal Compact no 77.

 

Courte-queue, conte pour enfants :

  1. Montréal, Stanké, 1979 [illustrations de François Olivier];

  2. Cliptail, trad. Alan Brown, Toronto, McClelland & Stewart, 1980 [mêmes illustrations que dans l’édition Stanké];

  3. dans Contes pour enfants, Montréal, Boréal, 1998.

 

De quoi t’ennuies-tu, Éveline?, récit :

  1. Montréal, Éditions du Sentier, 1982 [bois gravé et calligraphies de Martin Dufour];

  2. Montréal, Boréal, 1988, collection Boréal Compact no 8 [suivi de Ély! Ély! Ély!].

 

*La Détresse et l’Enchantement, autobiographie :

  1. Montréal, Boréal, 1984;

  2. Paris, Arléa, 1986 [préface de Jean-Claude Guillebaud];

  3. Enchantment and Sorrow, trad. Patricia Claxton, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1987;

  4. Montréal, Boréal, 1988, collection Boréal Compact no 7.

 

*L’Espagnole et la Pékinoise, conte pour enfants :

  1. Montréal, Boréal, 1986 [illustrations de Jean-Yves Ahern];

  2. The Tortoiseshell and the Pekinese, trad. Patricia Claxton, Toronto, Doubleday Canada, 1989 [mêmes illustrations que dans l’édition Boréal];

  3. dans Contes pour enfants, Montréal, Boréal, 1998 [illustrations de Jean-Yves Ahern].

 

Ma chère petite soeur, lettres à Bernadette 1943-1970 :

  1. Montréal, Boréal, 1988 [édition préparée par François Ricard];

  2. Letters to Bernadette, trad. Patricia Claxton, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1990;